L’édition d’Irénée aux Sources Chrétiennes

L’édition bilingue du Contre les hérésies dans la collection Sources Chrétiennes a été menée en 10 tomes de 1951 à 1982. Elle constitue à ce jour l’édition de référence.

Le plus gros du travail revient à Adelin Rousseau, dont l’un des exercices préférés, et aussi l’un des apports les plus décisifs, a été la rétroversion des textes d’Irénée de l’arménien (ou du latin) dans la langue originale, le grec. Louis Doutreleau a pour sa part a été aux Sources Chrétiennes la cheville ouvrière de l’entreprise.

Outre François Sagnard pour le livre III (SC 34, 1952, remplacé en 1974 par les nos 210-211), l’édition du Contre les hérésies a aussi bénéficié de la collaboration de Charles Mercier pour les livres IV et V, et de Bertrand Hemmerdinger pour le livre IV.

Pour apercevoir la complexité du travail, voir notre document: Du manuscrit ancien au volume des Sources Chrétiennes : l’exemple d’Irénée.

Une double page de l’édition, composée de pas moins de 9, voire 10 éléments : à gauche texte latin, apparat critique du latin, références du texte grec, texte grec, apparat de la version syriaque; à droite traduction française, rétroversion grecque, texte du papyrus d’Oxyrhynque (plus le cas échéant ce qui concerne la version arménienne).

L’ensemble a été suivi en 1984 d’une édition en un volume, avec traduction française seule, introduite, révisée et munie de plusieurs index et d’un plan de l’œuvre (ouvrage publié aux Éditions du Cerf avec le soutien de l’Abbaye d’Orval). Cette dernière parution a donné lieu à trois journées de célébration à Lyon, les 9, 10 et 11 mai 1984 : « 1800 ans après… saint Irénée ».

L’entreprise des Œuvres complètes, achevée une première fois en 1982, l’a été une seconde fois en 1995, quand la nouvelle édition de la Démonstration de la prédication apostolique (SC 406) a remplacé celle de Léon Marie Froidevaux (SC 62, 1959).

Article de Paul Gravillon dans le Journal du Dimanche (1982)

Voir aussi l’article d’Irène Chomiane paru dans Panorama chrétien en octobre 1965 : «Irénée, vous connaissez ?»

En février 1951, Claude Mondésert avait entrepris une campagne de souscription pour le lancement de l’édition de l’Adversus Haereses, placée à l’époque sous le haut patronage du Cardinal Gerlier et d’Édouard Herriot.

Lettres du Cardinal Gerlier et d’Édouard Herriot à Claude Mondésert.
SC 100*, p. 7


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.