L’évêque saint Irénée, par Antoine-Jean Gros, 1813

Huile sur toile, 260x220cm. Église Saint-Nizier, Lyon (au-dessus du portail latéral nord).

Hiératique, Irénée? Que nenni… Le souffle de l’Esprit le décoiffe littéralement :

« Dans une niche à conque copiée du saint Marc du palais Pitti de Florence par Fra Bartolomeo, les auteurs ont adapté les figures monumentales des prophètes de Michel-Ange à la chapelle Sixtine, ici le prophète Joël a servi de modèle pour l’attitude et le jeté du manteau. Le visage par contre semble d’après modèle vivant. »

Source : https://www.pop.culture.gouv.fr/notice/palissy/PM69000466  

Irénée est représenté avec un rouleau en mains – sans doute le Contre les hérésies –, et avec un livre rouge près de lui : la Bible.

À ses pieds, quatre rouleaux désignant 2 écrits d’Irénée :

  • De apost<olica praedicatione> ou Ad Marcian<um> : c’est la Démonstration de la prédication des apôtres, adressée à Marcianus
  • De schismate, ou Ad Bla<stum> : c’est une lettre sur le schisme lié à la date de Pâques, adressée à Blastus.

Les images ci-dessus ont été réalisées à partir d’un fichier aimablement fourni par la Fondation Saint-Irénée, qui, avec l’association les Amis de Saint-Nizier, la Ville de Lyon et la Direction Régionale des Affaires Culturelles, a financé la restauration du tableau.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search