L’évêque saint Irénée, par Antoine-Jean Gros, 1813

Huile sur toile, 260x220cm. Église Saint-Nizier, Lyon (au-dessus du portail latéral nord).

Hiératique, Irénée? Que nenni… Le souffle de l’Esprit le décoiffe littéralement :

« Dans une niche à conque copiée du saint Marc du palais Pitti de Florence par Fra Bartolomeo, les auteurs ont adapté les figures monumentales des prophètes de Michel-Ange à la chapelle Sixtine, ici le prophète Joël a servi de modèle pour l’attitude et le jeté du manteau. Le visage par contre semble d’après modèle vivant. »

Source : https://www.pop.culture.gouv.fr/notice/palissy/PM69000466  

Irénée est représenté avec un rouleau en mains – sans doute le Contre les hérésies –, et avec un livre rouge près de lui : la Bible.

À ses pieds, quatre rouleaux désignant 2 écrits d’Irénée :

  • De apost<olica praedicatione> ou Ad Marcian<um> : c’est la Démonstration de la prédication des apôtres, adressée à Marcianus
  • De schismate, ou Ad Bla<stum> : c’est une lettre sur le schisme lié à la date de Pâques, adressée à Blastus.

Les images ci-dessus ont été réalisées à partir d’un fichier aimablement fourni par la Fondation Saint-Irénée, qui, avec l’association les Amis de Saint-Nizier, la Ville de Lyon et la Direction Régionale des Affaires Culturelles, a financé la restauration du tableau.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.