Les “melons délirants de Valentin”

L’édition irénéenne de Jean Baptiste Coignard, parue à Paris en 1710, recèle une page bien curieuse :

Sous le titre “Prospectus Systematis Valentinianorum”, c’est un docte schéma de la mythologie valentinienne. Mais la forme de ses éléments, évoquant citrouille, melons ou concombres, est-elle si innocente et sérieuse ?


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search