Quelle fin des temps ? Conférence d’Élie Ayroulet

Vendredi 4 janvier à 17h30, dans un amphi plein à craquer du campus Carnot de l’UCLy, frère Élie Ayroulet a donné la première des sept conférences organisées dans le cadre de l’année Irénée 2020 en partenariat entre la Faculté de théologie catholique de l’UCLy (É. Ayroulet en est le vice-doyen), l’Institut des Sources Chrétiennes et le Collège Supérieur. L’événement avait lieu à l’occasion du 20e anniversaire du Collège Supérieur – elle était d’ailleurs introduite par Xavier Dufour, qui y enseigne – et du 1er festival lyonnais de philosophie « La philo éclaire la ville« .

Son titre: « Quelle fin des temps ? Apocalypse et millénarisme chez Irénée » résonne comme en écho au glas que l’on entend de plus en plus aujourd’hui, en plein « désenchantement du monde » (Marcel Gauchet).

Détachant Irénée des théories ultérieures sur un règne politique du Christ pendant 1000 ans au profit d’une Église institutionnelle triomphante, sans masquer non plus le fait que les idées d’Irénée ont été abandonnées depuis, É. Ayroulet a montré comment le Lyonnais venu d’Asie mineure nous aide à penser l’Histoire et sa fin.

Plutôt que d’optimisme, frère Élie préfère parler de réalisme pour qualifier la position de l’évêque de Lyon : en effet, d’un point de vue théologique, l’Incarnation oblige à prendre au sérieux la chair, appelée à « s’accoutumer » à Dieu, à devenir de plus en plus capable de recevoir sa grâce, au sein même de son « écrin », la création, au sein aussi de son histoire, dans un temps donné. Une position qui se veut fondée sur la foi en la fidélité de Dieu dans ses promesses faites à l’être humain.

Voir l’annonce sur le site de l’UCLy.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.